Mon tout premier pull tricoté: le pull Puntilla de Joji Locatelli (très modifié)

J’aurais pu titrer cet article « de la cumulation des erreurs de débutante » ou « un projet qui a mal tourné mais bien fini » ou encore « des mésaventures d’une néophyte peu soucieuse des recommandations » … à vous d’en juger.

Tricoté avant mon pull Lady Marieke, à l’occasion du Kal loose organisé par Lise Tailor printemps dernier,il n’est porté que depuis quelques semaines, tant les péripéties ont été nombreuses… je vous raconte tout!

Après avoir commencé le tricot par quelques projets pour bébé, j’ai eu envie d’enfin réaliser quelque chose pour moi. Je m’apprêtais à tricoter un gilet (la laine avait déjà été achetée) quand Lise a présenté le thème de son KAL ( Pour ceux qui ne connaissent pas, un KAL – knit along- consiste à ce qu’un groupe tricote ensemble, dans une période bien délimitée, une pièce qui répondrait à un thème ou un patron qui viendrait de sortir, ceci dans l’objectif de s’entraider et se motiver) dans lequel il s’agissait de tricoter un top avec une aisance positive de 20 cm, je me suis inscrite, étant bien consciente que pour un premier pull adulte, j’aurais sûrement besoin d’aide. En cherchant sur le site Ravelry le modèle qui inaugurerait ma garde-robe tricotée, je suis tombée sur le pull Puntilla de Joji Locatelli.

Un modèle simple et formateur

Puntilla est un pull dit « boxy » car son ampleur rappelle la forme d’une boîte; il se tricote en mailles jersey de haut en bas, d’abord à plat puis, à partir du dessous de l’emmanchure, en rond; les manches se forment à partir de mailles relevées aux emmanchures. L’encolure, les poignets et le bas du pull sont tricotés en côtes 1/1. le patron prévoit une jolie dentelle au bas du pull, dans une couleur contrastante. Les rangs raccourcis se font le long des épaules ce qui, dans mon cas, crée de petits reliefs réguliers.

Le modèle est disponible sur Ravelry en anglais uniquement, mais les explications sont claires et des tutos sur des points techniques sont disponibles sur Youtube (pour ma part, je suis les vidéos réalisées par Mélina Letipanda).

Le choix de la laine (et c’est là que ça se gâte…)

En faisant un tour chez Truffaut, j’étais tombée sur cette laine – que j’utilise beaucoup depuis- la Woolly Chic de DMC, 96% mérino 4%polymétal pour le brillant. Je la trouvais si belle que je ne voulais aucune autre laine pour mon projet. Alors, bille en tête, j’ai pris la quantité dont j’avais besoin: 11 pelotes N° 001 (blanc) et 1 pelote n°045 ( vieux rose).

L’échantillon…

…n’était pas bon: comme je tricote serré, avec des aiguilles de 3.5 mm, j’obtenais un échantillon de 9 cm, alors…j’ai décidé de tricoter la taille au dessus, soit 143 cm de tour de buste plutôt que 127 cm pour une taille 105 (on continue à cumuler les erreurs…) au lieu de changer de taille d’aiguilles et de refaire un échantillon.

Commence la réalisation…

…qui, en elle-même ne pose aucun problème: les explications sont claires , lorsque j’en ai besoin, je jette un coup d’oeil sur les tutos de Mélina. Mon tricot avance bien même si, au moment de relever les mailles d’encolure et d’emmanchures, la créatrice indique le nombre de mailles à relever mais pas le ratio ( 1 maille sur 2? 2 mailles sur 3? 2 mailles sur 4?), ce qui m’a fait recommencer le relevage plusieurs fois avant obtenir une répartition équilibrée. Je ne suis pas tout à fait satisfaite du relevage de l’encolure – ni du rabattage d’ailleurs: avant le blocage, la tête passait difficilement-. J’ai effectué, à ce stade un rabat ordinaire ( donc pas suffisamment élastique).

Au fur et à mesure de la réalisation, j’essaie le pull, et me rends bien compte qu’il y a un hic mais je poursuis, l’objectif (absolument bête après réflexion) étant de le finir avant la fin du KAL.

Vient alors le moment du blocage…

… ou toutes les erreurs se révèlent: le pull étant beaucoup trop long et beaucoup trop large, trop grand, en somme.Il ne rendait pas du tout la même fluidité que sur la photo et me donnait l’impression d’avoir volé les vêtements de mon père. Il était importable. J’avais beau l’essayer avec des pantalons, des robes, des jupes, rien à faire, c’était laid, et je me refusais de ne porter ce pull (sur lequel j’avais passé énormément d’heures) qu’à la maison. La laine, quant à elle, avait tenu toutes ses promesses: elle était belle et très douce.

D’où venait le problème?

Après réflexion, j’ai pu énoncer mes erreurs de débutante:

  • d’abord la laine (ah bon?!): celle préconisée par le patron était de qualité fingering (très fine: 400 mètres pour 100g) alors que la Woolly Chic relève davantage de la DK car de 250mètres pour 100g. Le tombé était forcément différent et le rendu pas aussi joli qu’attendu.
  • ensuite le choix de la taille : au lieu de choisir la taille au-dessus, j’aurais dû simplement refaire un échantillon avec des aiguilles plus larges.
  • le rabattage: bien trop serré, ce qui donnait un effet « boule » plutôt qu’un effet « boîte ».
  • ma morphologie: de forme (très) gynoïde, je ne peux pas porter un pull à la fois large et long,-qui tombe au point le plus fort des hanches- sans que cela donne l’impression d’être mal fagotée.

J’ai donc, dans un premier temps jeté ce pull dans un fond de placard pour l’oublier à tout jamais! mis le projet en sommeil, en attendant de trouver une solution pour le rendre portable.

Les modifications

Les mois sont passés, j’ai appris de nouvelles techniques, vu différents modèles puis suis revenue à ce projet qui était devenu un « boulet ».

J’ai repris les manches et le bas du pull et raccourcissant ceux-ci respectivement de 7 et 10 cm. Les manches étant un peu larges, j’ai réalisé des poignets plus longs pour un rendu plus féminin. J’ai arrêté le bas du pull bien au-dessus des hanches, ce qui met davantage en valeur l’ampleur du pull. J’ai fini le tout par un rabat tubulaire, bien élastique, pour un fini pour esthétique.

Pour finir…

Du fait de l’épaisseur du fil, je porte le pull en hiver plutôt qu’au printemps.

Je suis ravie du résultat final et fière d’avoir persévéré. J’aime beaucoup ce pull à la fois doux et chaud, même s’il ne ressemble plus au modèle original. Pour ce qui est de la laine, celle-ci a bouloché une fois puis, depuis son rasage, n’a plus bougé: j’en suis ravie.

Pour conclure, je dirais que cette mésaventure m’a bien servi de leçon et que, dorénavant,je serai plus vigilante quant aux recommandations et l’échantillon, si je ne veux pas perdre des heures de tricot!


Bon début de semaine!

Sally


10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mathilde dit :

    Vous avez bien fait de persévérer: le pull vous va très bien désormais! Le tombé est super joli. Belle journée

    Aimé par 1 personne

    1. callysaty dit :

      Merci beaucoup Mathilde! Belle journée à vous aussi!

      J'aime

  2. Mousse dit :

    Je trouve toujours cela courageux de détricoter un ouvrage… Ça parait déjà tellement long et compliqué à faire ! Mais le résultat en vaut la peine, il va très bien !

    Aimé par 1 personne

    1. callysaty dit :

      Merci beaucoup! C’est vrai que cela a été un moment un crève-cœur: ces centimètres représentaient du temps sur cet ouvrage, mais le détricotage en lui-même n’a pas été très long: j’ai posé un fil de sureté sur le rang auquel j’avais choisi de m’arrêter, puis j’ai détricoté en attachant le fil à un dévidoir en le faisant tourner: Franchement, en moins d’une heure c’était fait. Le fil récupéré à servi pour de la layette, histoire de limiter la perte.

      J'aime

  3. creakty dit :

    Très beau pull, Bravo pour votre persévérance.

    Aimé par 1 personne

  4. Entre Femmes dit :

    Je le trouve parfait. Tu as bien fait de persévérer. C est une raison supplémentaire pour faire encore mieux la prochaine fois. Ps : j’aime le bleu…..

    Aimé par 1 personne

    1. callysaty dit :

      Je te remercie! C’est sûr: je vais tricoter d’autres pièces pour moi, en étant plus vigilante! Si tu aimes le bleu, je t’invite à jeter un coup d’un sur mon pull Marieke présenté septembre dernier: je craignais, en le tricotant qu’il ne m’aille pas mais, finalement, il se marie parfaitement avec ma couleur de peau.

      J'aime

  5. TYFOX dit :

    Je crois que tous les premiers pulls sont une accumulation de modifications et d’erreurs pour toutes tricoteuses. Pour ma part, ça a été le pull Secret de Émilie Luis avec le KAL de Legrenierdemalane. Un mois pour lui tricoter le yok et les manches et un an pour lui finir le corps ! Ça me rassure de lire ton article et toutes tes péripéties !

    Aimé par 1 personne

    1. callysaty dit :

      Merci! Malheureusement, je pense que je ne suis pas à l’abri d’autres erreurs « tricotesques » sur d’autres modèles. Je me demande si l’on cesse un jour de faire des erreurs en tricot….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s